Suivez CENTURY 21 sur Twitter

Nos dossiers

Je ne peux plus rembourser mon crédit immobilier. Comment faire ?

Par Century21.fr
Pépin de remboursement de crédit

Une baisse momentanée ou prolongée des revenus peut vous gêner dans le remboursement de votre crédit immobilier en cours. Sachez qu’il existe des souplesses pour adoucir les échéances et passer ce cap difficile.

 

 

 

 

 

 

Moins d’heures supplémentaires, plus de chômage partiel, baisse ou suppression des primes. En cette période crise, les baisses des revenus se multiplient et touchent de plus en plus de monde. Comment faire lorsque l’on sait que cela va d’ici peu coincer pour rembourser son crédit immobilier ? Pas de panique ! Des aménagements temporaires ou définitifs existent.

 

Une solution à l’amiable est toujours possible mais votre banquier ne la proposera pas spontanément. Voici des aménagements possibles.

 

 

 

 

Faire baisser la mensualité

 

Presque tous les crédits immobiliers à taux fixes et variables proposent des mensualités modulables. Autrement dit, l’échéance mensuelle initiale peut être minorée (ou majorée) en cours de prêt. Toutefois ces « souplesses » doivent être mentionnées dans l’offre initiale de crédit.

 

Chaque établissement fixe ses propres règles du jeu. Souvent la diminution ne peut être inférieure à 30 % de la mensualité de départ. Cette solution a pour conséquence d’augmenter la durée de l’endettement.

 

D’ailleurs la plupart des banques acceptent cet « allégement » à condition que la durée du crédit ne s’allonge pas de plus 2 ou 5 ans.

 

Selon les banques, cette option est gratuite ou payante. Dans ce dernier cas, la modulation est facturée au forfait ou calculée sur la base d’un pourcentage du capital restant dû.

 

Souplesse du crédit

A savoir : Entre deux modulations, vous devez patienter un certain temps (12 ou 24 mois). Dans d’autres enseignes bancaires, vous ne pouvez pas dépasser un nombre de modifications au cours de la durée de vie du crédit (10 à 15 modulations).

 

Certains établissements proposent aussi la possibilité de diviser par deux la mensualité pendant 6 mois, en attendant de retrouver une meilleure fortune.

 

Attention : les prêts lissés ou à paliers (un crédit hybride issu d’un assemblage de plusieurs prêts) n’offrent pas la modulation.

 

 

 

 

Suspendre la mensualité

 

C’est la solution la plus radicale. Stopper un temps le remboursement du crédit permet de se remettre à flots financièrement.

 

Si ce scénario a été envisagé dans l’offre de crédit, vous n’avez aucun motif à donner à votre banque. Une visite à votre conseiller et un courrier spécifiant votre volonté suffisent à suspendre quelques mois cette machine infernale que représente le remboursement d’un crédit.

 

A savoir : Alléger la mensualité ou stopper momentanément les remboursements génère un surcoût. Même si les échéances sont repoussées, le compteur des intérêts continue à tourner. Le coût total du crédit sera donc plus cher que prévu.

 

 

 

 

Souplesse du crédit

 

Renégocier le taux

 

Le taux d’intérêt de votre crédit est supérieur de 1,5 à 2 points aux taux des crédits immobiliers distribués aujourd’hui ? Alors il est temps de le renégocier. Malgré les frais annexes engendrés par cette opération, le jeu en vaut la chandelle. Avec un meilleur taux et une durée inchangée, vos mensualités seront plus douces.

 

 

 


Utiliser les « sécurités » d’un prêt PAS

 

Vous avez souscrit un Prêt Accession Sociale (PAS) ? Sachez qu’il ouvre au droit à l’APL. C’est une sécurité non négligeable en cas de diminution des revenus.

 

En cas de perte d’emploi un an après avoir souscrit ce prêt, un « filet de sécurité » permet de reporter gratuitement en fin de crédit une partie des échéances. Renseignez-vous !

 

 

 

 

Souplesse du crédit

 

Le « 1% Logement » à la rescousse

 

Vous êtes salarié d’une entreprise du secteur privé assujettie au 1 % logement ou votre dernier employeur l’était ? Alors vous pouvez demander à bénéficier du prêt « Securi-Pass », qui est une aide au remboursement de vos prêts immobiliers (achat construction, amélioration).

 

 

 

 

Il s’agit d’une avance remboursable accordée lorsque le salarié emprunteur rencontre de sérieuses difficultés financières. Une période de chômage, un passage contraint à temps partiel, une maladie, une invalidité, l’éclatement de la cellule familiale (un divorce par exemple) peuvent être à l’origine de cette situation délicate. L’aide est versée quelle que soit la nature du prêt immobilier (prêt bancaire classique, épargne logement, etc.).

Retrouvez nos annonces immobilières sur century21.fr :

Le mot du jour

Voir tous les mots

Toutsurlimmo en chiffres


  • 465 articles
  • 100 vidéos
  • 167 paroles d'experts

Les articles les plus consultés